Conclusion


L'impact de l'activité humaine sur l'environnement global menace la survie de la biosphère et des générations futures. Le réchauffement de la planète le prouve d'année en année avec la montée des eaux due à la fonte des glaces. Pourtant, c'est seulement depuis quelques décennies que l'homme commence à prendre conscience de ces dangers. L'utilisation d'énergies renouvelables est l'une des principales réponses à ce problème.


En France, les éoliennes ne se développent réellement que depuis peu. Est elle en train de se rendre compte du fait qu'il faut qu'il faut trouver de nouvelles solutions pour le futur comme les énergies renouvelables ?


Certes, d'un point de vue énergétique, l'énergie éolienne ne pourrait en aucun cas subvenir aux besoins de toute la France pour le moment. En effet, certaines zones comme par exemple la Bretagne et le Nord Pas de Calais possèdent des conditions favorables à leur implantation tandis que d'autres comme l'est et l'extrême sud-ouest ne sont pas adaptées à ce type d'énergie.


Mais les éoliennes respectent la nature, elles ne rejettent rien, c'est un avantage incontestable. Une des solutions pour respecter l'environnement tout en ayant une production élevée est de coupler cette énergie avec d'autres types d'énergies renouvelables ; on peut par exemple coupler les éoliennes avec des panneaux solaires.


De plus, depuis quelques années, l'implantation d'éoliennes sur la mer devient possible ; les éoliennes offshore. Le potentiel éolien en France augmente alors nettement. Les coûts de construction sont plus élevés en mer que sur terre, par contre la production d'électricité des éoliennes offshore est plus importante car cette implantation permet la mise en place d'éoliennes plus grosses (des modèles de 5MW peuvent être installés contre des éoliennes de 1,5MW, modèle plus fréquent sur terre) qui sont entraînées par des vents plus forts et plus constants.


Par ailleurs les scientifiques commencent à mettre au point des nouveaux types d'éoliennes dont les " générateurs électriques volants " (FEG). Ces " FEG " seront disposés en groupe dans des parcs éoliens aériens d'une superficie de 500m². Ils seront reliés à un treuil installé près de la station au sol par un câble de près de 8cm de diamètre qui transmettra un courant de 20 000volts. Les " FEG " s'élèveront du sol comme des hélicoptères. Une fois à proximité du jet-stream (courant aérien situé entre 6 et 15km au dessus du sol et où les vents peuvent atteindre 300 à 400km/h), les 4 rotors seront inclinés vers le haut. Les " FEG "seront donc portés par le vent et profiteront de celui-ci pour faire tourner les turbines. Ces générateurs électriques volants seraient situés à environ 4 500m au dessus du sol.


eolienne

La zone exploitable par l'énergie éolienne ne se limitera plus à la terre, ni à la mer mais s'étendra jusque dans les airs.


L'énergie éolienne est donc exploitable comme source d'électricité mais pas en tout point de la France. Cependant avec les technologies futures, les critères d'implantation seront de moins en moins contraignants. Cela promet donc un bel avenir pour l'éolien si le gouvernement français investit une part suffisante dans cette énergie et ainsi encourage son développement.




Haut de la Page